null

Pour le choix du terrain :

Pour s’assurer que la belle opportunité que vous fait miroiter le vendeur est une véritable bonne affaire et pas une cause de soucis. L’historique des sols est souvent méconnu des acheteurs : nombre de terrains disponibles sont d’anciens étangs comblés, des zones remblayées ou marécageuses.
Une clause de désengagement d’un compromis de vente pour raison géotechnique (à comparer à celle de non-obtention d’un prêt auprès de votre banque) est utile.

null

Pour permettre le calcul statique du projet :

Les nouvelles techniques et les matériaux employés contribuent à diminuer les coefficients de sécurité à appliquer mais la connaissance précise du terrain permettra d’une part à l’ingénieur d’optimiser ses calculs, d’autre part à l’architecte de budgétiser plus précisément les coûts effectifs de réalisation du projet.

null

Pour rassurer :

A la fois le Maître d’ouvrage sur la pérennité de sa construction, sur le budget qu’il va pouvoir allouer -ou pas- à d’autres parties de son projet et le principal bailleur de fond -le banquier- qui peut ainsi limiter sa prise de risque et donner plus facilement son aval au projet.

Des moyens et méthodes adaptés à vos projets